Quels sont les avantages du courtage en ligne ?

Investir en bourse est une option favorable pour une personne retraitée ou un particulier qui souhaite diversifier son patrimoine. L’investissement se décuple en un instant si le support choisi apparaît comme un bon choix, c'est pourquoi il faut disposer de connaissances de base et de compétences nécessaires pour maîtriser son budget. Habituellement, le courtage en ligne se présente comme une solution intéressante. Il propose des tarifs plus accessibles que la banque classique. Mais les tarifs ne constituent pas son seul point fort pour conquérir les investisseurs qui ont davantage le goût du risque. Pour orienter le choix vers la meilleure option, les différents frais du courtage en ligne sont exposés ci-dessous.

Courtage en ligne : les frais non facturables

Pour effectuer une commande, un broker Forex et CFD réclame des frais. Généralement, la commission d’un courtier en ligne s’évalue en pourcentage. Le montant de l’opération constitue la base du calcul. Sinon, le professionnel en courtage en ligne perçoit directement un tarif forfaitaire. Cependant, il ne peut réclamer des frais supplémentaires au client comme c’est le cas au sein des banques classiques.

Les droits de conservation

Les frais indissociables à la protection des actions, communément appelés titres administratifs définissent les droits de garde. Ces frais ne sont pas imposés par le courtier en ligne. Aucun frais n’est d’ailleurs réclamé pour la conservation des titres, à l’opposé des banques classiques. C’est pour cette raison que le service de courtage en ligne est reconnu comme le moins cher sur le marché des actions.

Les frais reliés à l’absence d’activité

Les banques classiques taxent des frais à leurs clients quand ces derniers n’effectuent pas des transactions sur leur compte pendant un mois. Les investisseurs ne sont pas réellement conquis par cette méthode. Les charges de ce type de banque restent exorbitantes par rapport à un service de courtage en ligne. Les courtiers du web offrent plusieurs services gratuits pour séduire leurs usagers.

courtier en ligne

Les écarts de prix entre les banques classiques et les courtiers du web

Dans la majorité des cas, les tarifs qu’offrent les établissements traditionnels restent exorbitants. L’Autorité des marchés financiers constate même un écart très élevé avec ceux du courtier en ligne. Le prix des services de ce dernier vaut apparemment trois fois moins cher que ceux des organismes bancaires. Ce fossé s’explique par l’intermédiaire du canal ainsi que le support employé par l’agent. La facture d’un ordre transmis par un appareil téléphonique ou en agence se multiplie par trois comparés à un ordre passé par l’intermédiaire d’un broker de CDF en ligne. Une situation très concrète qui désole les investisseurs.

De cet exemple réel, il peut en être déduit que les banques en ligne ne facturent pas les droits de garde ainsi que l’absence d’activité. Les banques classiques n’affichent pas ces détails insignifiants qui s’avèrent portant coûteux pour les clients. Les forfaits globaux contiennent visiblement tous les frais divers liés à toutes les transactions comme les frais de garde et les frais d’ordres, entre autres. Les opérations effectuées à l’international sont également facturées en sus.

Les avantages des banques en ligne

Les banques en lignes proposent un tarif un peu plus élevé comparé à celui des agents de courtage indépendants. Cependant, elles représentent une meilleure alternative par rapport à ces derniers ainsi qu’aux établissements traditionnels. Internet permet l’accélération de la réalisation des ordres transmis par le client. Avec une rapidité et une efficacité qui ne se prouvent plus, ce type de banque s’avère réellement performant dans le secteur financier. Les frais facturés aux investisseurs restent dans le domaine du raisonnable.

Pour conclure, les banques en ligne offrent une expérience bancaire incomparable à leurs membres. Elles se présentent comme une option optimale pour les individus qui souhaitent franchir leur premier pas dans le monde du marché boursier. Les tâches administratives restent le cauchemar turbulent des banques traditionnelles.

Images : evtaecosystem.eu ; finances-et-patrimoine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *